The Rabbit Hunt

RAbbit Hunt

DE PATRICK BRESNAN

Etats-Unis, Hongrie, 2017, 12’, prod. et dist. Arizona Films

Dans les Everglades de Floride, la chasse aux lapins est considérée comme un rite de passage pour les jeunes hommes. The Rabbit Hunt suit Chris, âgé de dix-sept ans, et sa famille, alors qu’ils chassent dans les champs de l’une des plus grandes fermes sucrières industrielles des États-Unis. Le film rapporte la tradition selon laquelle des travailleurs agricoles migrants des communautés qui entourent le lac Okeechobee chassent et préparent les lapins depuis le début des années 1900

A Pahokee dans les Everglades en Floride, la culture de la canne à sucre est omniprésente dans la vie des habitants. Ils consomment énormément de cet or blanc, en ajoutent dans les céréales du petit déjeuner, le boivent en soda, en ajoutent dans les sauces. Là-bas, un rite initiatique du passage à l’âge adulte a aussi un rapport avec le sucre et sa culture. La culture du brûlis est pratiquée pour défricher les champs, lors du passage des tracteurs, des lapins logés dans les plantations s’échappent. Des adolescents restent dans les environs armés seulement de bâtons, pour chasser les petits gibiers. Ils revendent ensuite leur butin et en mangent une partie.

Patrick Bresnan et Ivete Lucas ont suivi ce rite initiatique et les habitants de Pahokee dans leur vie quotidienne. Ils en ressortent un court métrage documentaire étonnant. Les réalisateurs américains ont souhaité en fait parler de la ségrégation présente en Floride. En effet, les adolescents noirs qui chassent le lapin aux abords des plantations de canne à sucre ne sont pas toujours vus d’un bon œil. La petite ville est communautarisée et les habitants noirs souvent déshumanisés parce que peu compris. Le film donne à voir un épisode de la vie de ces jeunes lors d’une pratique très peu connue, un instant d’observation et de découverte.

Flora Eveno, RTBF