Les bêtes sauvages

lES Bêtes sauvages

DE GREGOIRE MOTTE ET ELEONORE SAINTAGNAN

France, Belgique, 2020, 41’, prod. et dist. Red Shoes, Michigan Films

A Bruxelles, la perruche verte à collier a colonisé les parcs de la ville. A la frontière franco-belge, la population de renards s’est accrue de manière extraordinaire. En Colombie, des hippopotames importés d’Afrique vivent maintenant à l’état sauvage, terrorisant la population. Ces animaux ont été déplacés de leur milieu naturel par les hommes et se reproduisent à vive allure, suscitant des réactions ambivalentes dans leur milieu d’accueil.

« Ces histoires d’animaux, ce sont aussi les histoires de trois hommes des années 70-80, Guy Florizoone, Pablo Escobar et le premier passeur de drogue à avoir embarqué un renard dans sa voiture. Ce sont des personnages dont les activités demandaient une grande rigueur, qui un jour ont pris chacun une décision dont on constate aujourd’hui les impacts sur le monde animal. (…) Si nous en filmons les conséquences, notre enjeu est aussi de nous rapprocher au plus près du rêve enfantin, du geste poétique ou dadaïste de ces hommes qui influencèrent directement le cours du monde animal.
L’oscillation de ces histoires entre une base réelle et un caractère propice à l’extrapolation, leur confère un caractère fascinant. Elles ne cessent de circuler et, au fil du temps, elles sont souvent assimilées à des légendes. Nous avons souhaité garder une certaine ambiguïté par rapport au degré de fiction de ces récits (…) »

Eléonore Saintagnan et Grégoire Motte