Horseday

hORSEDAY

DE MOHAMED BOUROUISSA

France, 2014, 35’, prod. et dist. Mobiles

Philadelphie est l’une des rares métropoles américaines où l’on peut encore circuler à cheval. Mais cette pratique équestre urbaine est mise en péril par la municipalité. Les quartiers nord de la ville possèdent toujours des écuries et tentent malgré tout de conserver ce patrimoine, transmis de génération en génération. Le réalisateur rencontre la communauté afro-américaine des écuries de Fletcher Street et leur propose d’organiser un concours inédit de« TUNING » de chevaux en collaborant avec des artistes de Philadelphie.

« Je me suis demandé où était ma place et comment je pouvais intervenir avec un projet artistique. Car il ne s’agissait plus de produire un énième film documentaire sur Fletcher Street. Il fallait au contraire proposer une forme de résistance, créer une nouvelle dynamique pour réanimer cette pratique équestre en déclin. (…)
Le TUNING est aussi un moyen de créer un pont symbolique entre la voiture et le cheval. Le cheval et la voiture construisent tour à tour la mythologie américaine de la conquête de l’ouest, évoquent la liberté et les grands espaces. L’intention permanente du film est de fusionner codes archaïques et contemporains. »

Mohamed Bourouissa

« Mohamed intervient sur le réel en y intégrant une action qui crée une dynamique narrative forte, mise au service du film. Le processus de création du concours a provoqué des interactions humaines et sociales non anticipées et des situations esthétiques inédites. (…) Dans un même temps, ce postulat de départ lui a permis de s’intégrer dans le quartier de manière légitimée. Il a vécu en immersion et enregistré le quotidien de Fletcher Street. Le film va témoigner de sa propre expérience, de l’évolution de ses rapports avec le microcosme de l’écurie. »

Cinémas 93